Gagner de la masse judicieusement : les basiques !


La régle de base pour prendre de la masse musculaire est d’absorber plus de calories que vous n’en dépensez, il ne se passera rien si tel n’est pas le cas. Bien sur la qualité du poids de corps acquise (principalement du muscle ou du gras) dépendra grandement de l’adaptation musculaire et de la surcompensation induite par l’entrainement physique.

Sans entrainement vous prendrez principalement du gras, à contrario un entrainement est inutile sans un apport de nutriments et de calories nécessaires à la prise de masse. Cependant l’entrainement et beaucoup de calories ne sont pas suffisants.

Si vous voulez accroitre votre masse musculaire, l’apport en protéines est extrêmement important (2 à 2,5 gr par kilo de poids de corps), le reste des calories provenant des glucides et lipides. Généralement une diète riche en glucides et basse en lipides fonctionne mieux qu’une diète faible en glucides et riche en lipides quand le but est la prise de masse musculaire.

La plupart des pratiquants surestime leurs apports nutritionnels quand ils essaient de prendre du muscle. En d autres mots, ils mangent moins que ce qu ils pensent avoir besoin pour des progrès significatifs et stables. De plus les pratiquants avec un métabolisme très rapide, doivent faire face à avoir un surplus calorique quasi impossible à obtenir avec uniquement des aliments solides. Dans ce cas les shakers de « weight gainer » peuvent résoudre ce problème.

Ces produits contiennent des protéines à digestion rapide et des sources de glucides renforcé par d’autres ingrédients actifs. Ces produits sont idéaux en pré ou post entrainement, et au petit déjeuner.

Les formules très riches en glucides sont conçues pour les pratiquants qui ont beaucoup de mal à prendre du poids, les formules modérées en glucides sont destinées au métabolisme « normaux » et aux morphotypes mésomorphes répondant aux besoins spécifiques des entrainements en bodybuilding.

Tout le monde est à la recherche de la formule magique, ignorant que rien n’est plus efficace que la consommation d’un total calorique approprié, avec pour apport énergétique les glucides, et les protéines pour fabriquer du tissu musculaire.