Australian Grand Prix 2009

UN JUSTE RETOUR DES CHOSES




Introduction


Avec Kai Green, Toney Freeman, Moe El Moussawi et Silvio Samuel en lice pour les trois premieres places, plus la participation de quelques pros un peu moins connus, le Grand Pris d'Australie aura de quoi satisfaire les admirateurs les plus exigeants de notre discipline, ainsi que tous ceux qui revent de découvrir l'athlete promettant d'etre la nouvelle révélation dans le monde du bodybuilding. Les tout nouveaux pros australiens Ivan Sadel, Beat Meschberger et Mike Kefalianos qui vont pour la premiere fois montrer ce qu'ils valent face a une élite plus chevronnée, viendront encore renforcer l'intéret ; il se pourrait bien que parmi ces trois jeunes athletes se trouve un de nos futurs champions. Au dire de tous, tous ces hommes sont hyper écorchés et prets a nous montrer leur meilleur physique.

Un autre Australien, Con Demetriou, a prouvé sa valeur apres s'etre placé dans les dix premiers du grand prix pro de Nouvelle Zélande 2008, et avoir fait une prestation honorable a l'Ironman Pro 2009 face a des concurrents chevronnés. Il est pret a progresser encore. N'oublions pas non plus le Néo-Zélandais Grant Pieterse, qui vient tout juste de passer pro et qui promet de se montrer sous meilleur jour grâce a son physique bien équilibré et son allure juvénile.

L'un des principaux intérets du Grand Prix d'Australie est de rassembler des champions de bodybuilding venus de tous les coins du monde avec l'ambition de montrer leur valeur et, pourquoi, d'ajouter un placement prestigieux a leur palmares. Pour le public, il est toujours intéressant de découvrir de nouveaux talents ; par ailleurs, on compte toujours assez de compétiteurs de haut niveau pour que cette compétition conserve sa réputation d'attirer les plus grandes stars.

L'édition 2009 du Grand Prix d'Australie promet d'ors et déja de figurer parmi les plus passionnantes. Malgré l'absence d'un des meilleurs prétendants au titre Lee Priest, en raison d'une opération du biceps et la non-participation de Victor Martinez et Dexter Jackson, la compétition va compter pléthore de bodybuilders au talent phénoménal, et encore une fois, cette manifestation promet d'etre l'un des temps forts du bodybuilding pro. Qui sera le vainqueur ? Apres sa récente victoire a l'Arnold Classic, Kai Green est largement pressenti pour le moment, mais comme toujours, il faudra se méfier du « X-man » Toney Freeman, lui aussi parfaitement capable d'arracher la victoire comme a chaque fois qu'il dispute un concours. Il va falloir aussi compter avec Silvio Samuel, bien déterminé a venger son classement a l'Arnold Classic, qu'il juge décevant.


Le Prejudging


Cette année, Melbourne nous avait réservé une de ses meilleures journées d'hiver a l'occasion du Grand Prix d'Australie. Il faisait gris et pluvieux, et chacun se réjouissait de pénétrer a l'intérieur de la salle afin de se préparer a admirer les physiques les plus massifs de la planete. Cette édition du Grand Prix d'Australie est la neuvieme organisée par le super organisateur de l'IFBB Tony Doherty.

Con Demetriou: Con affiche un galbe intéressant. Il se débrouille lors des poses imposées et son dos est l'un de ses meilleurs groupes musculaires. Son physique est meilleur que l'an dernier a la meme époque.

Toney Freeman: toujours aussi volumineux, il est l'un des bodybuilders a afficher le meilleur biceps de face. Ses autres poses ne sont pas mal non plus. Le public a semblé l'apprécier et a beaucoup applaudi sa pose du plus musclé, ou il mettait en valeur ses muscles secs et durs. Il va cartonner aujourd'hui et il figurait dans le premier appel en comparaisons avec Kai et Silvio.

Rusty Jeffers: c'est la premiere apparition de Rusty, dont le physique s'inspire des physiques classiques des bodybuilders du passé. Son allure est époustouflante et c'est un plaisir de le regarder. Rusty est en assez bonne condition physique et devrait réussir honorablement. Il a réussi une pose de l'archer fabuleuse, fort appréciée du public.

Michael Kefalianos: le tout jeune pro Michael Kefalianos, apres avoir obtenu une cinquieme place a l'Arnold Classic en bodybuilding amateur, semble devoir décrocher a peu pres le meme classement lors de cette premiere compétition pro. Il affiche aujourd'hui des dorsaux en forme d'arbre de Noël, tandis que son dos est super épais dans un biceps-cage exécuté avec vigueur. Dans la pose du plus musclé, on remarque ses pectoraux écorchés.

Dexter Oscar: ce type est immense ! Sa grande taille me rappelle un peu Rolf Mueller. Une deuxieme couche d'auto-bronzant et un peu plus d'huile ne gâteraient rien, mais il affiche aujourd'hui un physique sec a la condition physique honorable. Il devra étoffer sa masse musculaire s'il veut figurer dans les trois premiers, mais son physique sec le met en valeur.

Grant Pieterse Grant a un galbe agréable, mais devra largement étoffer sa masse musculaire s'il veut etre compétitif chez les pros. Son physique est un peu lisse, mais il tient vraiment bien ses poses.

Ivan Sadek: a l'apparition d'Ivan, le public s'est déchainé - il est incontestablement le favori du public. C'était carrément génial de voir le soutien qu'a reçu cet enfant du pays lors de sa premiere apparition sur une scene pro. Ivan est tres massif et semblait a l'aise parmi les pros chevronnés. Sa pose du plus musclé s'est révélée brutale et puissante, tout comme son biceps cage. Malgré sa masse musculaire, Ivan ne doit pas oublier de contracter tous ses muscles quand il exécute ses poses. Dans la plupart des poses, il a négligé de contracter ses jambes, ce qui pourrait faire la différence entre lui et l'autre garçon du pays Michael Kefalianos qui, si l'on en juge par les appels en comparaisons, pourrait faire quatrieme ou cinquieme.

Silvio Samuel: Silvio affiche des muscles joliment renflés et, dans la pose de double biceps de face, sa taille parait minuscule. Tout son corps est vascularisé et ses jambes sont géniales dans toutes les poses de profil. Sur scene, Silvio est tres professionnel et a visiblement consacré beaucoup de temps a sa présentation. Ses fessiers sont striés et dans la pose du plus musclé, ses muscles sont épais et durs.

Kai Greene: Kai était véritablement un des favoris du public et son physique époustouflant ne nous a pas déçus. Il reste une manche a jouer, mais il est déja certain de remporter la victoire. Les détails, la largeur et l'épaisseur de son dos sont hallucinants ! Rien que sa maniere d'enchaîner les poses, c'est déja du grand spectacle. Les acclamations de la foule qui ont salué sa prestation prouvent bien qu'il est ce soir le concurrent le plus dangereux. Le public est abasourdi par son épaisseur et son relief musculaire incroyable. Aujourd'hui, il est carrément extraordinaire.

La finale


Des que le vacarme assourdissant du feu d'artifice fut retombé, Tony Doherty a présenté les compétiteurs au public. Nous étions maintenant prets a admirer leur posing. L'ambiance était géniale et tout le monde était impatient de voir les gars du coin se mesurer a des athletes comme Green, Freeman et Samuel.

Con Demetriou effectue son posing sur un classique du rock australien - Back in Black, d'AC-DC. Les Australiens présents dans la salle ont bien réagi, et il faisait figure de laissé pour compte a côté des jeunes pros australiens qui faisaient ce soir leurs débuts. Con paraissait largement plus décontracté que l'an dernier, mais il doit encore améliorer sa présence scénique et sa condition physique. Con est un des bodybuilders australiens les plus sympas et toute l'Australie lui souhaite bonne chance et espere qu'il va réaliser son reve.

Arborant un maillot jaune fluo, Toney Freemana posé sur un morceau entraînant de funky music. Se déhanchant sur la musique, il a offert aux spectateurs ce pour quoi ils avaient payé - du spectacle ! Avec son physique magnifiquement équilibré, il est capable d'effectuer n'importe quelle pose, y compris de se lancer dans une véritable danse du ventre ! Le public admiratif lui a offert son plein soutien. Pour un compétiteur de plus de 40 ans, il est vraiment fabuleux.

Rusty Jeffers a démarré son posing par la pose de rétraction abdominale rendue célebre par Frank Zane, suivie de sa classique pose de l'archer. Posant sur A Space Oddity 2000, il a captivé le public. Ses poses agenouillé aux ¾ sont carrément du grand spectacle. Pour la suite, il avait choisi un morceau completement différent et il a continué son posing tres classique ; Il a meme osé faire bouger ses pectoraux, ce que le public a fort apprécié. Sa routine a littéralement fait un tabac, comme le prouvaient les acclamations en provenance de la salle pleine a craquer. Sa moustache de star du porno est carrément irrésistible.

En entrant sur scene, Michael Kefalianos a montré qu'il n'avait pas l'intention de rigoler et il faut bien dire que pour une premiere compétition professionnelle, il a plus qu'assuré. Il a effectué quelques poses en fente intéressantes et a déchainé le public en enchaînant les poses du plus musclé. Les muscles de Michael sont épais et galbés et ce soir, il affichait un physique fabuleux. Il est marié, il a quatre enfants et il n'y a pas si longtemps, il vivait en Grece, ou il gagnait sa vie comme chauffeur de taxi.

Oscar Dexter a réussi a appliquer son auto-bronzant correctement pour la finale : au préjudging, c'était catastrophique. Grâce a ça, il était largement meilleur et semblait totalement confiant. Le public l'a apprécié et il a un grand avenir devant lui s'il réussit a étoffer sa masse musculaire.

C'était ensuite au tour du favori du public : des l'entrée en scene d'Ivan Sadek, la salle s'est déchaînée. Effectué sur un air d'opéra probablement emprunté a son camarade Luke Wood, le posing d'Ivan était lent et délibéré et a donné a ses admirateurs largement matiere a se réjouir. Il a ensuite accéléré le rythme avec un morceau de hip-hop, tandis que le public l'accompagnait en frappant dans ses mains. C'est son premier concours pro, et il affiche un physique intéressant qui ne manque pas de masse musculaire. S'il parvient a raffiner son physique, il n'en sera que meilleur.

Silvio Samuel a dédié son posing aux dames, déclenchant l'hilarité du public. Il en a fait des tonnes pour réjouir les spectateurs, mettant en valeur ses fessiers et ses lombaires striés. Ses poses s'enchaînaient avec fluidité et il nous a offert quelques belles poses a genoux ou en fente. Ce soir, il était fabuleux et il mérite sa deuxieme place.

Kai bouge avec un tel naturel que chaque pose parait la facilité meme. Il nous a gratifié de ses célebres poses en appui renversé, se déhanchant ensuite pour la plus grande joie des spectateurs. Sa condition physique était époustouflante a chaque pose, mettant en valeur sa découpe musculaire éblouissante. La foule en délire lui a réservé la plus belle ovation de la soirée. Il nous a offert un spectacle magnifique : son physique incroyable et son posing original resteront le clou de la soirée.

LE TOP 5

Les cinq premiers ont été appelés par ordre de numéro : Freeman, Kefalianos, Sadek, Samuel et Green. C'est une excellente nouvelle pour nous les Australiens : en effet, cela signifie que soit Michael Kefalianos, soit Ivan Sadek sera qualifié pour M. Olympia 2009 ! Comme c'est la regle en Australie pour les concours pros, les compétiteurs sont descendus dans la salle a la fin du posing afin de se meler au public.



LES RÉSULTATS


9. Grant Pieterse
8. Con Demetriou
7. Rust Jeffers
6. Oscar Dexter
5. Ivan Sadek
4. Michael Kafalianos
3. Toney Freeman
2. Silvio Samuel
1. Kai Greene