LES VITAMINES ET LES SELS MINÉRAUX

Guide des vitamines


  • Les vitamines et les sels minéraux sont considérés comme des nutriments de base essentiels, notamment pour les personnes soumises à de fortes tensions au travail ou au cours de leurs activités sportives.
  • La prise de vitamines et de sels minéraux participe au bon fonctionnement de l’organisme à la fois dans la vie quotidienne et dans la pratique sportive.


FORMULES MULTI-VITAMINES À LARGE SPECTRE


Nos formules à base de multi-vitamines et sels minéraux contiennent de fortes doses de nutriments essentiels. De nombreux produits sont enrichis en vitamines du groupe B et en vitamine C (cynorrhodon) et leur teneur sels minéraux essentiels, – magnésium, sélénium et zinc, entre autres – est renforcée. Certaines de nos formules complexes apportent également d’autres ingrédients comme des acides aminés, des carnitines, des stimulants, de la glucosamine – chondroïtine – MSM, des mélanges de plantes, etc.


FORMULES SPÉCIALES À BASE D’UN OU PLUSIEURS INGRÉDIENTS


Guide des vitamines

La vitamine C contribue à protéger les cellules contre le stress oxydatif, à favoriser la formation du collagène et à optimiser le bon état des cartilages, des os, des vaisseaux sanguins, des gencives, des dents et de la peau. La vitamine C contribue également au bon fonctionnement du système immunitaire pendant et après un effort physique intense (effet obtenu avec la prise de 200 mg de vitamine C en plus des doses journalières recommandées).


La vitamine D aide au bon fonctionnement du système immunitaire et des muscles, ainsi qu’au bon état des os, des dents et à la bonne absorption/assimilation du calcium et du phosphore.


Le magnésium contribue au bon fonctionnement de la synthèse protéique et du système nerveux (neurotransmission et contraction musculaire dont la contraction myocardique), à la réduction de la fatigue, au bon fonctionnement du métabolisme énergétique et à l’équilibre des électrolytes.

LA SYNTHÈSE DU COLLAGÈNEET LA VITAMINE C

Qu’est-ce que le collagène?


Guide des vitamines

Le collagène est un constituant important du corps humain, car il est présent dans tous les organes. C’est un mot d’origine grecque: « cola » signifi e agglutination et « genno » veut dire parents. Le nom fait référence à son rôle qui est de solidifi er. Le collagène est une protéine fi breuse extrêmement résistante, qui est l’un des principaux constituants des os, des cartilages, des tendons, des ligaments et autres tissus connectifs (la peau, les ongles et les cheveux). En réalité, 25 à 30% des protéines présentes dans notre corps proviennent du collagène. Comme le collagène ne renferme pas tous les acides aminés essentiels (il ne contient pas de tryptophane, et le taux de cystéine est très faible également), il est considéré comme une « protéine incomplète ». Dans sa forme la plus commune, le collagène est composé de trois chaînes d’acides aminés associés de manière particulière. De multiples hélices triples (une spirale de trois chaînes) constituent une seule fi bre de collagène.


Il existe plusieurs types de fi bres de collagène différents: les collagènes I et III sont présents dans la peau, tandis que les types II et III sont présents dans les cartilages. La densité des collagènes (I, II et III) est déterminée par la quantité d’acides aminés présents dans leurs chaînes. En raison de ses propriétés physiques uniques, l’épaisseur du système de fi bres de collagène présent dans le derme confère une intégrité structurelle à l’ensemble de la peau, ce qui préserve sa souplesse. La synthèse du collagène est l’une des principales « entreprises de construction » du corps humain. Le notoire scorbut est une maladie au cours de laquelle la synthèse du collagène est perturbée, ce qui provoque une « dislocation » du corps. Le manque de collagène conduit à l’atrophie, puis à une dégénérescence des cartilages, des ligaments, des tendons, des os, de la peau, des gencives et le déchaussement des dents. L’état de l’organisme se détériore rapidement. Le collagène est produit par les cellules fi broblastes. Tout d’abord, le précurseur du collagène, le pro-collagène, est créé, à partir de la glycine et de la proline, ses principaux composants. La vitamine C joue un rôle important, même dans les tous premiers stades de la formation du collagène. Dans le cadre d’une expérience, on a voulu voir les conséquences d’une prolongation de la durée d’exposition de cellules de tissus connectifs à la vitamine C. Les résultats ont démontré que la synthèse de collagène a été multiplié par huit tandis que la production d'autres synthèses de protéine n'a pas été modifi ée. (Boyera N, Galey I, Bernard BA.: Effect of vitamin C and its derivatives on collagen synthesis and cross-linking by normal human fibroblasts. Int J Cosmet Sci. 1998 Jun;20(3):151-8. doi: 10.1046/j.1467-2494.1998.171747.x.).


Un apport correct en vitamine C est vital pour la production du collagène. En outre, la vitamine C est indispensable pour le bon fonctionnement de la lysine et de l’hydroxylase prolyle – les deux enzymes qui participent à la formation du collagène. Un mauvais fonctionnement de ces deux enzymes menace l’intégrité du système de formation du collagène.


LES STRUCTURES DES FIBRES DE COLLAGÈNE
Guide des vitamines




Après l'âge de 25 ans, la capacité de régénération naturelle de collagène affaiblit. Ce qui provoque la formation de rides et de cellulite, ainsi que l’apparition d’une sécheresse cutanée, tandis que les ongles et les cheveux commencent à perdre de leur brillance. Ce sont les signes d’un vieillissement irréversible.

Même si le vieillissement est inévitable, inutile de l’accélérer en fumant. Tout le monde sait que le tabac est non seulement nuisible à la bonne santé des organes internes, mais aussi qu’il accélère le vieillisement de la peau. Les gros fumeurs ont tendance à paraître 5 à 10 ans plus âgés que les personnes de leur génération. Selon une étude réalisée en 1985, il existe un phénomène appelé « le visage du fumeur », qui fait référence au vieillissement de la peau chez les fumeurs. Cette expression illustre plutôt bien ce qui se passe. Le visage d’un fumeur a tendance à se rider, à se creuser, et la peau devient blafarde, même après quelques années seulement d’usage du tabac. Un tabagisme invétéré semble accélérer le vieillissement des cellules et des tissus. Plus la formation des cellules ralentit, plus la peau devient fl asque et sèche, et devient de ce fait plus vulnérable aux agressions extérieures. Comme elle ne peut pas produire assez de collagène, elle se fl étrira prématurément.


Guide des vitamines

L’effet secondaire le plus désastreux du tabagisme sur la peau est qu’il rétrécit les veines (ce qui augmente le risque d’apparition de veines variqueuses). Outre le fait qu’elle paraît plus saine, plus fraiche et plus vivante, la peau reçoit plus d’oxygène et a une meilleure circulation de vitamines et de sels minéraux si l’affl ux sanguin est suffi sant. Plus les veines se durcissent et se rétrécissent, moins elles sont irriguées: les tissus reçoivent moins de sang frais, dont la qualité devient à terme médiocre – le sang stagne et devient vicié. En outre, le dioxyde de carbone – présent dans la fumée de cigarette – réduit encore la quantité d’oxygène dans le sang: de ce fait, la peau reçoit à son tour moins d’oxygène. Le tabac est nocif pour les tissus connectifs de bien d’autres manières. Nous avons déjà signalé le rôle vital joué par la vitamine C dans la formation du collagène. Des substances néfastes présentes dans les cigarettes se lient à l’oxygène, ce qui réduit l’effi cacité de la synthèse du collagène en raison du défi cit d’oxygène dans le corps. La capacité des fi bres de collagène à lier l’eau joue un rôle dans la préservation de la tonicité de la peau. Si le nombre de fi bres de collagènes diminue ou si des fi bres « défectueuses » sont produites, la peau perd une partie de ses capacités à retenir l’eau: la peau perd sa souplesse et devient fl asque. Le visage paraît moins jeune, car ses contours deviennent plus fl ous.

LES RADICAUX LIBRES LES « FAUTEURS DE TROUBLE » DU CORPS HUMAIN

Guide des vitamines


Notre système immunitaire est constamment soumis à rude épreuve: il est quotidiennement exposé au stress et d’une manière générale, à notre environnement. Lorsque l’on évoque le système de défense de l’organisme, on pense généralement qu’il est uniquement soumis à l’attaque d’éléments pathogènes. En plus des virus et des bactéries, nous avons également un autre ennemi contre lequel nous devons nous défendre et qui est produit en partie par l’organisme lui-même et en partie par notre environnement de type industriel. Cet ennemi est ce que l’on appelle le groupe des radicaux libres.


Les radicaux libres sont des molécules éphémères et hautement réactives qui sont capables d’endommager n’importe quel partie ou organe du corps humain. Ce sont des particules instables et réactives qui cherchent d’autres électrons de manière à produire de nouvelles liaisons chimiques. Ils agissent en dissolvant les liaisons chimiques dans les tissus intacts et forment de nouveaux liens de mauvaise qualité. En dépit de leurs effets néfastes, il faut néanmoins se souvenir qu’une partie des radicaux libres joue un rôle important dans de nombreux mécanismes d’autoprotection de l’organisme. Une certaine quantité de cellules produit des radicaux libres dans le but d’éliminer des agents pathogènes. D’autres produisent des radicaux libres qui régulent la coagulation et la pression artérielle. Idéalement, les défenses de l’organisme devraient être capables d’éliminer ces radicaux libres qu’il a par ailleurs lui-même produit. Dans le cas où davantage de radicaux libres se trouvent dans l’organisme, cette situation menace non seulement les agents pathogènes, mais aussi les cellules de notre corps. À cause de l’environnement dans lequel nous vivons et de nos habitudes nutritionnelles, il devient de plus en plus diffi cile d’apporter au corps la quantité de nutriments nécessaire pour neutraliser ce processus. Il est de plus en plus diffi cile de préserver un organisme sain et équilibré de ce fait, le corps se met à produire des radicaux libres qui se retournent contre l’organisme qui les accueille.


Le développement du stress oxydatif

Guide des vitamines
Cellule saine
Guide des vitamines
Attaque des radicaux libres
Guide des vitamines
Stress oxydatif



Les radicaux libres sont produits en permanence dans notre environnement. La consommation de tabac, de drogues, de médicaments et d’alcool, ajoutée au rayonnement des UV, à la pollution de l’air et au contact avec des produits chimiques contribuent à la formation des radicaux libres. Même un acte aussi banal que de toucher nos accessoires de salle-de-bain accélère la production de radicaux libres. Il faut également prendre en compte l’alimentation: en effet, une forte consommation de viande rouge a tendance à générer une grande quantité de radicaux libres. En outre, les capacités digestives ont également une infl uence sur la quantité de radicaux libres présents dans l’organisme. Les sources de radicaux libres ne sont pas forcément associées à des actions « nuisibles ». Le simple fait de respirer profondément l’air extérieur suffi t à remplir le corps de radicaux libres. Une respiration normale utilise 95% de l’air inhalé, tandis que les 5% restants fabriquent des radicaux libres qui déclenchent des processus d’oxydation.


L’émergence de nombreuses maladies est attribuée à l’action des radicaux libres. Selon les sources médicales, les radicaux libres seraient responsables de maladies vasculaires, de cancer, de problèmes oculaires, de disfonctionnements articulaires et neuronaux, tandis que d’autres études affi rment qu’ils sont la cause dans une certaine mesure de la maladie d’Alzheimer et de la maladie de Parkinson. Ils jouent également un rôle dans le processus de vieillissement, en particulier le vieillissement cutané précoce et la démence précoce. Tous ces effets font que les radicaux libres ont effectivement, comme leur nom l’indique, une action radicale contre les cellules. En l’absence de tout contrôle, ils sont susceptibles de détruire tout ce qui se trouve sur leur chemin. Les radicaux libres détruisent l’ADN des cellules, ils altèrent la composition des enzymes et d’autres substances qui interviennent dans des processus biochimiques, et ils peuvent détruire la paroi des cellules, voire des cellules toutes entières. On peut se rendre compte des effets des radicaux libres simplement en posant une pomme coupée en deux sur la table. Au bout de quelques minutes, elle commence à devenir marron, ce qui est un signe d’oxydation. L’oxydation est un processus qui implique une transition moléculaire électronique. Si nous mettons du jus de citron sur la pomme, cependant, elle ne deviendra pas marron. Les antioxydants présents dans le jus de citron empêchent la destruction des cellules. La corrosion du métal est aussi une forme d’oxydation, contre laquelle il existe des antioxydants effi caces.


Guide des vitamines



Le stress oxydatif est un état au cours duquel la proportion de radicaux libres (pro-oxydants) et d’antioxydants bascule en faveur des radicaux libres. Pour rester en bonne santé, il est important de préserver cet équilibre entre anti et pro-oxydants. Le stress oxydatif endommage certains tissus et certaines biomolécules des organes.


En réalité, une certaine quantité d’acide nucléique, de protéines et de lipides est présente dans chaque cellule. Ce qui signifi e non seulement que les biomolécules sont oxydées en temps réel, mais aussi que la restauration de leurs produits oxydés est aussi incomplète. La quantité de produits oxydés indique la relation entre les systèmes oxydants et réparateurs. Il n’existe pratiquement aucune maladie pour laquelle l’infl uence néfaste des radicaux libres n’est pas évoquée, soit en raison de leur surproduction, soit parce que le système antioxydant est altéré.


Les antioxydants servent de rempart contre les radicaux libres. Au sens large du terme, toute substance susceptible de retarder ou d’empêcher l’oxydation est appelée un antioxydant. Malgré tout, l’expression est utilisée prioritairement pour les antioxydants biologiques. Ils sont capables de neutraliser les radicaux libres de nombreuses manières différentes. Soit ils donnent un électron au radical libre afi n que celui-ci termine son action soit ils se sacrifi ent au cours d’un processus d’oxydation, soit encore, ils aident à réparer des antioxydants endommagés. Ils agissent en synergie, et se soutiennent toujours les uns les autres.


Les deux antioxydants les plus connus sont les vitamines C et E. La spécifi cité de la vitamine E est qu’il s’agit d’une grosse molécule capable de combattre simultanément de multiples radicaux libres. En plus elle peut être réactivée et réutilisée plusieurs fois. La vitamine C, une vitamine hydrosoluble, agit dans les réserves de liquide des cellules. Cette propriété lui permet de lutter contre les excès d’exposition au soleil et la consommation de tabac et autres toxines. En outre, elle est également capable de soigner la vitamine E endommagée. De plus, avec l’aide du sélénium et du peroxyde de glutathion – une enzyme contenue dans les cellules – elle est capable de repousser les attaques des radicaux libres.


LA VITAMINE D – 10 FOIS PLUS

Guide des vitamines



En réalité, la vitamine D n’est même pas une vitamine, car, contrairement aux autres vitamines, le corps humain est incapable de la synthétiser. Elle ressemble plus à une hormone qui contribue à la production d’hormones D actives. Entre la vitamine D2 (ergocalciférol) et la vitamine D3 (cholécalciférol), c’est le dernier qui est le plus active en termes d’activité biologique et d’effi cacité. Sous l’action des ultraviolets, la vitamine D3 est fabriquée à partir de son précurseur le 7-déhydrocholestérol. Ensuite, elle subit une autre mutation dans le foie puis dans le rein jusqu’à ce qu’elle soit transformée en 1,25-Dihydroxy Vitamine D (calcitriol). La formation de la vitamine D est provoquée par les UVB. Ce qui explique pourquoi les solariums – qui contiennent en majorité des UVA – sont inutiles pour optimiser la production de vitamine D. Malheureusement, entre la fi n de l’automne et le début du printemps dans la plus grande partie de l’Europe, il est impossible d'apporter à l’organisme assez de vitamine D. L’augmentation des risques de déclarer certaines maladies à cette période est souvent associée à une éventuelle carence en vitamine D. Des études ont montré qu’au-delà de 37° de latitude nord (qui traverse la méditerranée et la Sicile), il est impossible d’assurer la totalité de ses besoins en vitamine D uniquement grâce à l’ensoleillement.


Le rôle de la vitamine D


La formation de la vitamine D active
Guide des vitamines



Les études les plus récentes ont montré que la vitamine D ne contribue pas uniquement au bon état du squelette. L’EFSA (Agence Européenne de Sécurité Alimentaire) – qui n’est pas réputée pour son laxisme – a offi ciellement autorisé les effets suivants:


La vitamine D contribue:

  • À la bonne absorption et assimilation du calcium et du phosphore
  • À la préservation d’un taux de calcium normal dans le sang
  • Au maintien d’os et de dents en bon état
  • Au bon fonctionnement de la fonction musculaire
  • Au bon fonctionnement du système immunitaire


La vitamine D joue aussi un rôle dans la division cellulaire. En parallèle avec ces nouvelles études menées depuis quelques dizaines d'années, la quantité de vitamine D prescrite médicalement est dix fois plus élevée que les anciennes recommandations. L’apport journalier recommandé en vitamine D pour les adultes est de 1500 à 2000 UI, qu’il est pratiquement impossible d’apporter par l’alimentation pendant les mois d’hiver.


L’apport quotidien en vitamine D en Europe est de 40 à 300 UI (ce qui correspond respectivement à la Finlande et à l’Espagne). La vitamine D est présente en grande quantité dans les poissons de mer et l’huile de foie de morue, et en moins grande quantité dans les oeufs et le foie. Les yaourts enrichis en vitamine D et d’autres suppléments vendus sans ordonnance sont également disponibles.


Les aliments à la teneur en vitamine D la plus élevée



Huile de foie de morue; 1 c. à soupe 924
Saumon, grillé 100 g 284
Maquereau, grille 100 g 352
Thon au naturel 100 g 144
Sardines, en boîte au naturel 100 g 184
Margarine; enrichie 20 g 62
All bran 30 g 52
OEuf de poule 50 g 36
Foie de veau poêlé 100 g 36
Source: Food Standards Agency (2002): McCance & Widdowson’s The Composition of Foods, 6th Abridged Edition, Cambridge: Royal Society of Chemistry



Causes possibles d’une carence en vitamine D


Depuis une vingtaine d'années, la quantité de soleil qui parvient jusqu’à notre peau a diminué. Pour quelle raison exactement? Il en existe de multiples:


1.
Nous avons tendance à passer moins de temps dehors à cause d’une augmentation de l’utilisation de l’air conditionné.
2.
La popularité des divertissements à domicile – multimédia, gadgets électroniques, internet, etc. – qui font que les enfants jouent moins dehors.
3.
L’augmentation des emplois de bureau fait que l’on travaille moins en extérieur.
4.
Au fur et à mesure que la population émigre vers les villes, la vie à la campagne a tendance à disparaître.
5.
L’engouement croissant pour des peaux moins bronzées.
6.
La crainte de s’exposer au soleil à cause d’un peur exagérée des cancers cutanés.
7.
La diminution de la consommation de cholestérol – qui est nécessaire à la production de Vitamine D.
8.
L’augmentation de l’obésité – les besoins en vitamine D d’une personne en surpoids sont plus élevés.
9.
La consommation de boissons sucrées augmente l’apport en phosphore.
10.
Avec le développement de techniques d’élevage intensif, la viande et le bétail contiennent moins de vitamine D que celle des animaux élevés en plein air.
11.
L’augmentation de la consommation de médicaments qui consomment ou bloquent la vitamine D.
12.
Plus de fenêtres. Les fenêtres ne laissent passer que les UVA, qui détruisent la vitamine D. Les fenêtres occupent de plus en plus d’espace dans nos murs, au bureau comme à la maison.
13.
Un apport en sel élevé diminue l’effi cacité de la vitamine D, car cela accélère la diminution du magnésium et du calcium dans le corps.


Les conséquences d’une carence en vitamine D


Une carence en vitamine D conduit à la perte osseuse et à l’ostéoporose (diminution de la masse et de la densité osseuses). Une carence plus sévère est même susceptible de provoquer une ostéomalacie (ramollissement osseux). Cette carence augmente les risques de fracture, et diminue l’effi cacité des médicaments contre l’ostéoporose. Concernant les maladies auto-immunes, la vitamine D est souvent associée à l’infl ammation des articulations, au diabète et à l’augmentation du risque de sclérose en plaque.


Selon diverses études, une carence en vitamine D contribue à l’apparition et à l’aggravation de problèmes cardiaques et augmente les risques d’hypertension et d’artériosclérose. Une carence en vitamine D est également un facteur de risque pour les personnes souffrant de maladies des reins. Dans leur cas, un apport en vitamine D est de toute première importance.


En ce qui concerne les cancers du sein et du colon, une carence en vitamine D est également un facteur de risque considérable. En outre, il est très probable que cette carence ait une infl uence négative sur la conception. Chez le foetus, le bébé et l’enfant, une carence en vitamine D favorise l’apparition de diabète de type 1, et chez l’adulte, l’apparition d’un diabète de type 2. D’autre part, les maladies du foie et de la vésicule biliaire semblent accroître le risque de carence en vitamine D.

La teneur des aliments en vitamines et sels minéraux – données et chiffres


Teneur en vitamine C des fruits et légumes
(pour 100 g; immédiatement après récolte)
Guide des vitamines

On lit ou on entend souvent que l’alimentation est le meilleur moyen de faire le plein de vitamines et de sels minéraux. Pour mieux vous y retrouver entre les teneurs en vitamines et sels minéraux des divers aliments, consultez les tableaux d’information ci-joints. Souvenez-vous que ces tableaux présentant les informations nutritionnelles des divers fruits et légumes oublient de mentionner que ces données concernent des aliments fraichement récoltés. La transformation des aliments, et même un simple stockage diminuent la teneur en micronutriments des légumes et des fruits après récolte. Il y a 100 ans, environ deux jours s’écoulaient entre la récolte et la consommation. Aujourd’hui, cette durée atteint presque deux semaines. Même si la perte en vitamines peut être minimisée par la congélation rapide, une perte de 30% reste inévitable. Si vous achetez vos aliments au supermarché, inutile de dire que nos informations concernant la possible teneur en nutriments des fruits et légumes est pour le moins approximative.



Les effets du stockage sur la teneur
en vitamine C des légumes

Guide des vitamines


SCITEC Essentials et produits à base de vitamines

précurseur de la vitamine A
    Bromelain
    extrait d’ananas
      500 mg de vitamine C
        formule à base de minéraux
          Chromium Picolinate
          pour le maintien de la glycémie
            CLA
            acide linoléique conjugué
              Co-Q10
              10 mg de coenzyme Q10
                Co-Q10 50
                50 mg de coenzyme Q10
                  Vitamines et minéraux – une COMPRIMÉ par jour
                    huile de lin à haute teneur en lignages pressée à froid
                      ail désodorisé et chlorophylle
                        Ginkgo Biloba
                        pour les fonctions cognitives
                          Lactase Enzyme
                          Aide à la digestion pour l’intolérance au lactose
                            Lecithin
                            lécithine de soja
                              extrait de Chardon Marie
                                Antioxydant pour une bonne santé oculaire
                                  Mega Ginseng
                                  Extrait de ginseng coréen
                                    Melatonin
                                    Aide-décalage et aide-sommeil
                                      Omega 3
                                      acides gras essentiels; EPA/DHA issus d’huiles de poisson
                                        Selenium
                                        50 mcg de sélénium issu de levures
                                          Shark Cartilage
                                          source naturelle de chondroÏtin lyophilisé
                                            Super Guarana
                                            900 mg d’extrait standardisé
                                              400 UI d’antioxydant
                                                450 mg yucca scheidera issu de la plante entière à l’état naturel
                                                  25 mg de minéraux essentiels
                                                    Grape Seed
                                                    antioxydant
                                                      ZMB6
                                                      zinc, magnésium et vitamine B6
                                                        Multi Pro Plus
                                                        formule à haute teneur en multi-vitamines et minéraux
                                                        • Formule à haute teneur en multi-vitamines et minéraux
                                                        • Une large gamme d’ingrédients soigneusement sélectionnés
                                                        • Oméga-3, lécithine et coenzyme Q-10
                                                        • Lutéine et extrait de pépins de raisin
                                                        importante source de vitamine
                                                        • 500 lU de vitamine D3 par gélule!
                                                        1100 mg de vitamine C
                                                        • 1100 mg de vitamine C par gélule!
                                                        optimisateur de la masse musculaire et de la performance tout-en-un
                                                        • Formule complexe à base de multi-vitamines et minéraux
                                                        • Enrichi en vitamine C (cynorrhodon)
                                                        • Enrichi en calcium et magnésium
                                                        • Matrice du cycle de krebs – ATP – avec 3 types de créatines!
                                                        • Comprimé avec tous les acides aminés enrichies en BCAA!
                                                        • Matrice spéciale d’acides aminés avec tyrosine et ornithine!
                                                        • Glucosamine, chondroïtine renforcé en MSM!
                                                        • Carni complex avec deux formes de L-carnitine!
                                                        • Non-stimulant!
                                                        Mega Daily One Plus
                                                        complexe multi-VITAMINES et sels minéraux
                                                        • Formule de pointe à base de multi-vitamines et sels minéraux
                                                        • 25 ingrédients
                                                        • Forte dose de vitamine D3 (250% des apports journaliers recommandés)
                                                        C 1000 + Bioflavonoids
                                                        Avec cynorhodon et bioflavonoïdes capsules acidorésistantes
                                                        • Formule à large spectre à base de vitamine C!
                                                        • 1000 mg de vitamine C par capsule
                                                        • Avec de l’extrait d’églantier, de pépins de raisin et d’hespéridine
                                                        Echinacée, vitamine C et Zinc
                                                        • Formule de renforcement du système immunitaire
                                                        • Vitamine C et zinc
                                                        • Echinacée
                                                        Euro Vita-Mins
                                                        complexe à base de vitamines et sels minéraux essentiels
                                                        • Complexe de vitamines et sels minéraux essentiels sous forme de comprimés
                                                        • 23 principes actifs
                                                        Protège le système immunitaire
                                                        • Sous forme de capsules résistantes aux acides et à libération retardée
                                                        • Protège le système immunitaire
                                                        • Renforce les os
                                                        • Optimise la fonction musculaire
                                                        Collagen Liquid
                                                        10 000 mg de collagène hydrolysé
                                                        • Présent dans les articulations, la peau, les cheveux et les ongles
                                                        • Doses puissantes de 10 000 mg
                                                        • Renforcé en vitamine B6
                                                        • 40 doses par fl acon
                                                        1000 mg de glucosamine sulfate
                                                        • 1000 mg de glucosamine sulfate par dose
                                                        Mega MSM
                                                        Méthylsulfonylméthane
                                                        • Méthylsulfonylméthane: 800 mg par capsule
                                                        Arthroxon Plus
                                                        préservation des articulations
                                                        • Le produit le plus apprécié dans sa catégorie
                                                        • 8 composants
                                                        • Glucosamine – chondroïtine – MSM
                                                        • Collagène de type II – acide hyaluronique
                                                        • NEM® (membrane d’oeuf naturelle) – un
                                                        • ingrédient unique et breveté
                                                        complexe glucosaminechondroïtine
                                                        • Complexe glucosamine – chondroïtine
                                                        • 4 composants
                                                        préservation des tissus connectifs – 12 composants
                                                        • Matrice à 12 composants dont des ingrédients spéciaux.
                                                        Avec une membrane d’oeuf naturelle et bien d’autres choses encore!
                                                        • Contribue à la formation normale des tissus connectifs, des cartilages et au bon état du squelette!
                                                        • Source naturelle de glucosamine – chondroïtine – acide hyaluronique!
                                                        • Renforcé en manganèse et en vitamine C!
                                                        • Une capsule par jour!