INFOS SUR LES SUPPLÉMENTS À L'USAGE DES PARENTS (ET DES AUTRES!)

Tout ce que vous devez savoir + les limites de notre responsabilité.
Texte: Thomas Radnai


Chers parents! Le sport, y compris la musculation, est excellent pour la santé et peut tenir lieu d'activité éducative. Bien entendu, tout va bien à condition que tout finisse bien. Outre le fait que le sport représente un important stress physique pour l'organisme, l'entraînement à lui seul ne suffit pas. L'organisme a besoin d'une alimentation appropriée et de repos. Ce n'est que lorsque les trois facteurs énoncés ci-dessus sont réunis que l'effet positif de l'entraînement commence à se faire sentir: le tissu musculaire se développe, on a davantage d'énergie et la performance s'améliore. Il faut veiller tout particulièrement à ce que les adolescents, qui sont dans une phase de croissance accélérée même s'ils ne pratiquent aucun sport, aient une alimentation correcte. C'est pourquoi il est de votre responsabilité en tant que parents de fournir à vos enfants l'apport indispensable en nutriments; si vos enfants pratiquent une activité physique intense, il est capital de veiller à ce qu'une partie de leur alimentation soit constituée de protéines de qualité. Reste à savoir ce qu'est un régime correct et comment le concevoir de manière à favoriser la croissance. C'est ici que les suppléments peuvent jouer un rôle.

Les suppléments – licites ou illicites?


Levons un malentendu qui a la vie dure: les substances illicites, qui étaient à l'origine destinées à traiter des maladies (stéroïdes, hormone de croissance, ou autres substances dédiées à l'amélioration de la performance, etc), et les suppléments pour sportifs sont deux choses différentes. Ils appartiennent à deux groupes de produits complètement différents et n'ont absolument rien de commun. Une des principales causes de ce malentendu vient de l'usage du mot « anabolisant ». Ce terme désigne le processus par lequel les aliments sont transformés en tissu vivant. Si l'on considère le terme « stéroïde anabolisant », c'est le mot « stéroïde » qui désigne quelque chose d'illégal et de dangereux, et non le mot « anabolisant ». Lorsque nous employons le mot anabolisant à propos d'un produit légal, nous voulons dire que ce produit favorise le développement musculaire – on bâtit du tissu musculaire – ce qui n'est absolument pas dangereux, et est au contraire utile à l'organisme. Nous pourrions parler de «riz anabolisant». Ce qui, par définition, est vrai, puisque le riz a des propriétés anabolisantes; simplement, nous évitons d'employer ce terme technique pour désigner un aliment aussi courant. Étant donné que les suppléments sont parfaitement licites, il est évident que l'utilisation de ces produits ne présente aucun danger.

En quoi les suppléments sont-ils différents des aliments ordinaires?


Si nous prenons plusieurs facteurs en considération, nous pouvons dire que, sous bien des aspects, les aliments ordinaires sont similaires aux suppléments, mais que la différence tient à la qualité de ces aliments. Nous ne cherchons pas à susciter une paranoïa: pourtant, c'est un fait que l'industrie alimentaire est loin de produire des aliments sains et sûrs à 100%. Il n'y a qu'à regarder ce que nous montrent les médias ces derniers temps. Des informations choquantes nous parviennent régulièrement concernant ce que l'on peut trouver dans nos aliments. En outre, les produits hautement industrialisés et le blé, par exemple le pain blanc, sont totalement néfastes à la santé. Malheureusement, à l'heure actuelle, même les produits en provenance directe de la nature n'apportent pas les nutriments qu'ils sont censés contenir.


LES CATÉGORIES DE SUPPLÉMENTS


En passant en revue les différentes catégories de suppléments, le lecteur comprendra mieux l'importance et l'action des suppléments. (Ce classement n'est qu'un exemple de la manière dont on peut regrouper les suppléments)
  1. Les suppléments proches des aliments, car leur forme et leur composition est en gros la même.
  2. Les suppléments qui, en plus des composants des aliments ordinaires, contiennent des principes actifs non présents dans l'alimentation traditionnelle, ou dont la quantité est supérieure à celle présente dans les aliments ordinaires.
  3. Les suppléments qui ne contiennent aucun ingrédient des trois groupes de macronutriments de base, mais renferment une forte concentration de principes actifs qui ne se trouvent qu'à l'état de traces dans une alimentation traditionnelle.

CATÉGORIE 1


Les suppléments appartenant à la première catégorie contiennent tous, ou au moins un, des trois macronutriments (glucides, protéines, lipides). Les suppléments les plus représentatifs de cette catégorie sont les « muscle-gainers ». Ces derniers contiennent des glucides (60-93 %), et, en plus petite quantité, des protéines (5-40 %). Dans cette catégorie, on trouve aussi les protéines en poudre (avec une teneur en protéines comprise entre 70 et 88%). Ces produits sont généralement dépourvus de lipides, mais certaines formules sophistiquées incluent parfois des lipides sains. Un repas ordinaire apporte 60% de glucides au maximum et au minimum 20 % de protéines. C'est pourquoi, à mon avis, un « muscle-gainer » doit reproduire la même formule. Pour obtenir une répartition correcte, on peut mélanger si nécessaire deux « muscle-gainers ».
En gros, les produits classés dans cette catégorie n'ont pas d'effets « magiques ». Ils sont très proches de ce que l'on peut trouver dans un repas standard, avec pourtant des différences majeures. Tout d'abord, leur préparation est rapide, ils se transportent facilement, il est inutile de les faire chauffer, ils se consomment n' importe où rapidement et se digèrent facilement. En outre, la qualité des nutriments est, dans la majorité des cas, supérieure à celle des aliments ordinaires. Cela est particulièrement vrai pour les protéines. Par exemple, si le produit contient de la whey (lactosérum), cela nous permet de consommer une protéine qui nous ne trouvons qu'à l'état de traces dans un verre de lait, puisque ce dernier n'en contient que très peu. En résumé, nous pouvons dire que cette catégorie de suppléments regroupe des produits qui contiennent les nutriments de base, présents habituellement dans l'alimentation, mais qu'ils sont de meilleure qualité; de plus, ils sont isolés et/ou concentrés et sont beaucoup plus pratiques et plus rapides à consommer. Ils seront utiles à un sportif désireux d'avaler 4 à 6 repas par jour, mais ne souhaitant pas, pour une raison quelconque, faire autant de repas complets par jour. J'ai précisé ci-dessus que ces produits n'avaient rien de miraculeux par eux-mêmes. Par contre, ils peuvent contribuer à optimiser le développement musculaire en permettant par exemple à un bodybuilder de passer de 3 à 4 repas par jour à 5 ou 6. En raison des faits énoncés ci-dessus, cette catégorie de produits devrait arriver en deuxième position derrière les multivitamines, si l'objectif principal est la croissance musculaire. À condition que vous consommiez déjà ces produits, il est possible, voire indispensable de choisir des suppléments dans les autres catégories.

CATÉGORIE 2


La composition des suppléments appartenant à cette catégorie s'inspire de celle de la première catégorie, mais ils contiennent en plus d'autres ingrédients, comme la créatine, des BCAA, de la glutamine et d'autres acides aminés ou de l'acide lipoïque. Ainsi, ces suppléments apportent des nutriments et ont un effet sur la croissance musculaire ou une action anti-catabolique. En outre, ils améliorent la performance, ce qui est un gros avantage comparé à l'alimentation traditionnelle.

CATÉGORIE 3


Les suppléments classés dans cette catégorie ne contiennent aucun macronutriment et aucune calorie. Leur ingrédient principal n'est pas présent dans l'alimentation traditionnelle ou sous une forme moins active. Contrairement à ceux de la première catégorie, ils ne doivent pas être pris en continu, et on doit respecter une phase d'interruption entre deux périodes de prise. La créatine est un bon exemple: elle est présente dans les produits animaux, mais pour avoir un apport suffisant, il faudrait ingurgiter plusieurs kilos de viande au même repas.



Ce que les suppléments ne remplacent pas


Si les suppléments portent le nom de suppléments, c'est parce qu'ils ont pour vocation de supplémenter une alimentation saine et non de la remplacer. Nous ne sommes pas plus malins que la nature et même le meilleur des suppléments ne remplacera pas ce qu'un repas préparé à partir d'aliments sélectionnés peut vous apporter. En particulier, certains éléments présents dans les aliments n'ont pas encore été identifiés par les scientifiques, et comme nous ignorons leur existence, nous ignorons aussi les effets qu'ils ont sur notre organisme. Un sportif doit consommer de grande quantité de fruits et, surtout, de légumes. Ces derniers sont de la plus haute importance, en raison par exemple de leur action alcalinisante (capital !). Ils représentent en outre une bonne source de fibres et peuvent aussi contenir d'importants phytonutriments, etc. Le régime doit comporter des sources de glucides de qualité et surtout, des protéines animales. Nous dirons que la part des suppléments dans l'alimentation doit être de 33 à 50 %. C'est-à-dire, trois repas normaux et deux shakes, ou 3+3 ou 4+3 ou encore 4+2. Les suppléments de la catégorie 3 ne sont pas inclus dans cette répartition et doivent être consommés en plus.


L'aspect financier


Beaucoup de gens pensent que les suppléments coûtent plus cher que les aliments ordinaires. Cette idée erronée est due au fait que l'on ne prend pas en compte la qualité et la quantité. Une grosse tranche de pain blanc est certes très bon marché, mais elle renferme très peu de nutriments et ce n'est pas absolument pas un aliment sain. Si nous souhaitons comparer un supplément complexe de très bonne qualité avec un aliment, nous devons faire en sorte qu'ils soient de la même qualité et en quantité comparable. Il apparaitra que, dans la plupart des cas, un supplément utilisé correctement n'est absolument pas plus cher que l'aliment en question. En outre, les suppléments sont faciles à utiliser lorsqu'il s'agit de préparer un repas de qualité. Pour ne pas gaspiller d'argent, on veillera à acheter un supplément de bonne qualité aux effets prouvés auprès d'une société qui offre un bon rapport qualité-prix (il arrive parfois que l'on paie la marque, ou inversement, que l'on achète un produit bon marché mais inefficace).

La sécurité


La plupart des suppléments contiennent des ingrédients à l'efficacité et à l'innocuité prouvées. N'oublions pas que les besoins en nutriments d'un sportif sont supérieurs à ceux d'une personne inactive. Le besoin en protéines augmente: l'apport minimum devrait être de 2 g par kilo de poids de corps (aliments et suppléments confondus). Il est intéressant de prendre des multivitamines, qui garantissent un apport adéquat en vitamines et sels minéraux. Les vitamines en vente couramment renferment des quantités acceptables de ces derniers. Les doses journalières recommandées ne sont pas les mêmes pour les personnes qui s'entraînent intensément que pour les personnes ne pratiquant aucun sport.

Je déconseille aux adolescents de consommer des produits qui contiennent des stimulants. S'ils ne boivent pas de café (même si certaines boissons renferment aussi de la caféine), il est évident qu'ils ne devraient pas prendre d'autres stimulants. Évitez les produits contenant des hormones, des pro hormones ou agissent sur le système hormonal. Même les formules qui se contentent de stimuler la sécrétion d'hormones dans le but de préserver un taux normal ne sont pas nécessaires avant l'âge adulte. Comme dans beaucoup d'autres cas, il peut y avoir des interactions entre les médicaments et les suppléments: en cas de traitement médical, on se limitera donc aux suppléments de la première catégorie; à défaut, consultez votre médecin.


Les dangers du marché noir


Ce guide ne serait pas complet si nous ne mentionnions pas le fait que des produits à base d'hormones ou de pro hormones sont disponibles sur le marché. C'est très regrettable, dans la mesure où cela peut donner une vision négative du marché des suppléments, même si ces derniers n'ont rien à voir avec des substances illicites. Généralement, si un producteur, un distributeur ou un détaillant ont un comportement fiable, continuez à vous fournir chez eux et ignorez les commerçants malhonnêtes.

Recommandations particulières


Au vu des considérations ci-dessus, nous recommandons les produits de SCITEC NUTRITION®. (Jouons cartes sur table: moi, l'auteur de cet article, suis un employé de cette société). Nous recommandons SCITEC parce que nous connaissons son passé et que nous savons que cette société, contrairement à beaucoup d'autres, n'a jamais « vendu son âme au diable », c'est-à-dire qu'elle n'a jamais fabriqué de produits à base de (pro) hormones ou d'éphédrine. Les produits de SCITEC NUTRITION® sont en vente dans de nombreux pays depuis plus de 10 ans et cela n'est possible qu'en raison de l'honnêteté de l'entreprise, du bon rapport qualité-prix de ses produits et de la satisfaction des clients.

Résumé


Les jeunes sportifs peuvent eux aussi sans danger prendre des suppléments: ils doivent seulement choisir les bons produits, c'est-à-dire ceux qui contiennent des protéines, des glucides, des acides aminés, des vitamines et des sels minéraux. Outre ces produits, je citerais également ceux qui permettent de préserver le bon fonctionnement des articulations. Il est important d'adapter le dosage en fonction du poids et de l'intensité de l'effort physique. Dans la plupart des cas, plus le sportif est jeune, moins ses besoins sont importants.

Chers parents!


Votre responsabilité est d'aider vos enfant à atteindre leurs objectifs en les aidant à trouver la méthode d'entraînement adaptée, l'alimentation optimale et les bons suppléments afin qu'ils ne soient pas tentés d'utiliser des substances illicites pour parvenir à leurs fins.

Ce que vous devez savoir si votre enfant souhaite prendre des suppléments Bref résumé

  • Les suppléments ne sont pas des substances illicites
  • Les suppléments ne sont pas différents des aliments, en ce sens qu'ils ne sont pas plus dangereux, ou plus néfastes à la santé ou moins « naturel » que les aliments ordinaires; et ils ont probablement une meilleure qualité nutritive.
  • Les suppléments aident l'organisme à se défendre en cas de stress majeur résultant de l'activité physique; comme le jeune réussit, il ne succombe pas à la tentation d'utiliser des substances illicites ou dangereuses.
  • Sachez faire preuve de sagesse lorsque vous choisissez une marque ou un produit.